Calcul salaire brut net

Calcul salaire brut net

De nombreux nouveaux employés ont eu des mauvaises surprises au moment de recevoir leur paie. En effet, le montant total qu’ils reçoivent n’a pas été conforme à leurs attentes. Cela est souvent dû à cette confusion créée par la différence entre salaire brut et salaire net. Certaines entreprises profitent aussi de l’ignorance des candidats au moment de les embaucher et jouent sur cette notion de brut et de net. Afin d’éviter de tomber dans un piège, il est indispensable de se renseigner là-dessus.

Définition du salaire de base

Au moment de conclure le contrat de travail avec l’employeur, le salarié s’arrange aussi sur un salaire mensuel de base (SMB) avec celui-ci. C’est donc le montant de rémunération convenu entre les deux protagonistes, fixé sur une base forfaitaire ou en prenant comme référence un contrat de travail à temps plein. À cet effet, on considère alors les 35 heures de travail par semaine légales établies par la loi, soit 151,67 heures mensuelles. Il s’agit d’un salaire fixe qui ne changera pas d’un mois à un autre sauf accord contraire de la part des deux parties concernées.

Il faut que les employés sachent qu’il ne s’agit pas du salaire brut à proprement dit. En effet, c’est la rémunération n’incluant pas encore les différents avantages auxquels les contractuels auront droit (avantages sociaux ou en nature, primes et autres indemnités possibles).

Définition du salaire brut

Il faut savoir que chaque employé légalement contractualisé doit s’acquitter des charges sociales obligatoires (cotisations sociales, CSG, CRDS, complémentaire santé, etc.). Le salaire brut représente alors le montant du salaire de base, majoré des différentes primes et indemnités ainsi que des heures supplémentaires, non encore déduites des obligations citées précédemment. Il peut alors varier selon les mois en fonction du travail supplémentaire effectué ou des rémunérations complémentaires que l’entreprise souhaite accorder.

Définition du salaire net

Auparavant, le salaire net était le salaire brut dont on avait soustrait toutes les cotisations sociales obligatoires, prélèvements sociaux, et participation à la mutuelle de l’entreprise. Mais avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, les choses ont quelque peu changé. En effet, depuis le 1er janvier 2019, l’impôt sur le revenu est directement amputé avant le versement du revenu au salarié. De ce fait, le bulletin de paie va afficher la rémunération nette avant le prélèvement de l’impôt sur le revenu, et la somme à verser effectivement à l’employé après déduction de l’IR.

Le salaire net imposable ou net fiscal

Le salaire net imposable ou salaire net fiscal est tout à fait différent du salaire « net à payer » (exempt de l’IR) inscrit sur le bulletin. En effet, pour le calcul de l’IR, certains éléments du salaire brut sont encore pris en compte, notamment :

  • La Contribution Sociale Généralisée (CSG) ;
  • La Contribution au Remboursement de la Dette Sociale (CRDS) ;
  • La part de mutuelle santé prise en charge par l’entreprise.

La base pour calculer le salaire net imposable est donc le salaire net à payer + la CSG qui est de 2,4 % + la CRDS (0,5 %) + la complémentaire santé payée par l’entreprise.

Calcul du salaire brut vers le net

D’après les différentes données et définitions données ci-dessus, il est possible de calculer facilement le salaire net à partir du salaire brut. Ainsi, on obtient la formule développée suivante :

Salaire net à payer avant IR = (Salaire de base + les avantages, primes, heures supplémentaires et autres indemnités) – les obligations sociales.

Et à cause du prélèvement à la source, l’Impôt sur le Revenu sera aussi directement déduit de ce salaire net à payer. Le montant total perçu par le salarié devra alors encore se référer au salaire net imposable, amputé de l’IR, selon le barème établi par l’administration fiscale. Mais pour se faciliter la tâche dans tous ces calculs, il est possible d’user d’outils spéciaux en ligne qui sont simples d’utilisation.

Comment faut-il négocier son salaire ?

Au moment de se faire embaucher, il y a une chose qu’il ne faut pas oublier de faire : négocier son salaire. Il s’agit d’une étape délicate qui permet d’obtenir les meilleures conditions possibles. Par ailleurs, il va aussi falloir choisir entre s’exprimer en net ou s’exprimer en brut.

Dans une certaine mesure, il est toujours préférable de négocier en brut. Cependant, il ne faut pas le faire n’importe comment. Les futurs salariés doivent se renseigner sur les différentes charges qui vont encore venir s’amputer à cette rémunération afin de déterminer la bonne somme à donner.

Il faut savoir que les différentes obligations sociales peuvent varier d’un mois à un autre. Il n’est pas alors simple pour une entreprise de garantir un véritable salaire net fixe pour ses employés. Néanmoins, dans le cas des petits salaires, négocier un salaire net permet d’avoir plus de visibilité sur le réel montant perçu chaque mois, afin d’aménager correctement ses finances. C’est aussi ce qui se fait le plus dans les pays où c’est l’individu qui est imposé et non le foyer fiscal.

Bref, il est vraiment utile de savoir distinguer la différence entre salaire brut et net. C’est encore plus bénéfique de savoir faire la conversion rapidement afin de pouvoir négocier sa rémunération correctement.